Valorisation agricole des digestats : Quels impacts sur les cultures, le sol et l’environnement ? Synthèse de la revue de littérature par le GERES

Toute comme la valorisation énergétique du biogaz, la question de la valorisation du digestat doit faire systématiquement partie de tout projet de méthanisation : la méthanisation peut en effet être un outil agronomique qu’il convient de savoir utiliser correctement pour en tirer tous les bénéfices potentiels.  Les digestats de méthanisation peuvent présenter un double intérêt agronomique : contribuer au stock de carbone du sol et rendre disponible les éléments minéraux (N et P) aux plantes. Néanmoins, cet intérêt agronomique s’accompagne potentiellement d’impacts environnementaux qu’il faut chercher à minimiser : perte de valeur fertilisante par volatilisation ammoniacale, lixiviation de nitrates et émissions de gaz à effet de serre de type N2O et CH4.

La valorisation du digestat est de plus un enjeu clé pour la viabilité du projet ainsi que pour son acceptabilité et son intégration locale. Pour pouvoir appuyer les porteurs de projet sur cette thématique, il est donc nécessaire de bien connaître les potentialités agronomiques de ce coproduit et de s’assurer de son innocuité sanitaire et environnementale.

Le GERES a passé en revue la littérature nationale et européenne sur ces sujets.

Le document proposé constitue une synthèse de cet état de l’art qui vise à répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les facteurs qui influent sur la qualité agronomique du digestat ?
  • Quelle est la valeur fertilisante du digestat selon ces facteurs ?
  • Quel est la valeur amendante du digestat et son impact sur les stocks de carbone à moyen et long terme selon ces facteurs ?
  • Quels sont les risques pour l’environnement et la santé, selon ces facteurs ?

Télécharger la revue de littérature à propos de la valorisation agricole des digestats.

Télécharger la synthèse de la revue de littérature à propos de la valorisation agricole des digestats.